LLD, LOA, qu’est-ce que c’est ?

Le principe de la location longue durée (LLD) ou de la location avec option d’achat (LOA) est simple : plutôt que d’acheter votre voiture, louez-la !

Aussi appelée leasing, la location longue durée existe depuis longtemps, mais n’était proposée qu’aux professionnels. Depuis 2010, les constructeurs ont généralisé les offres pour les particuliers. A tel point qu’aujourd’hui dans leur communication, les constructeurs ne parlent plus d’un prix de vente, mais d’un loyer mensuel.



Comment ça marche ?

Vous allez chez votre concessionnaire choisir votre voiture. A partir de votre choix, celui-ci va établir un prix de vente. Vous avez alors la possibilité de payer comptant, de souscrire un financement par le biais de sa filiale financière ou d’un autre établissement, ou bien d’opter pour une location longue durée.

Dans ce dernier cas, vous allez souscrire un contrat de location d’une durée variable (en générale 36 ou 48 mois) et allez payer un loyer tous les mois pour l’utilisation de votre véhicule. Dans le cadre de votre location, vous aurez forfait kilométrique à ne pas dépasser.

En fin de contrat, vous restituez le véhicule au concessionnaire et vous acquittez éventuellement de frais de remise en état ou de frais de dépassement du kilométrage prévu.

Si votre contrat de location prévoyait une option d’achat, vous pouvez alors la lever et devenir propriétaire du véhicule.

Bien que locataire et non propriétaire de la voiture, vous en êtes néanmoins responsable légalement.

LLD, LOA, quelle différence ?

Une location longue durée peut comporter ou non une option d’achat. Si le contrat en prévoit une, vous pourrez acquérir le véhicule à un prix défini au moment de sa signature.

Les constructeurs communiquent davantage sur la LLD que sur la LOA pour des raisons de simplicité. Cela leur évite d’indiquer un certain nombre de mentions légales relatives à l’option d’achat et au coût total de la voiture en cas d’acquisition.

Dans les faits, la plupart des contrats (mais pas tous) sont des LOA et prévoient un prix de reprise.

La LOA est plus souple que la LLD dans le sens où elle intègre un échéancier qui permet de lever l’option d’achat et donc d’acquérir le véhicule à partir du 13ème mois de location. Une LLD pure sera quasiment impossible à interrompre.

Avec ou sans apport ?

Dans les publicités des constructeurs on voit souvent un loyer très attractif en gros avec une mention « après un 1er loyer de XXXX€ » en tout petit. Il s’agit de l’apport parfois demandé en guise de 1er loyer. Vous ne le récupérez pas à la fin !

Cela permet en générale au constructeur d’annoncer un loyer mensuel très bas, mais cela va à l’encontre du principe même de la location. Préférez une offre sans apport, comme celles détaillées sur ce site !



Avantages et inconvénients

Comparé à un achat classique, la location longue durée comporte de nombreux avantages.

Une voiture neuve se déprécie très vite, surtout pendant les premières années d’utilisation. Posséder une voiture ne représente pas un investissement, mais un coût d’utilisation.

Dès lors, louer sa voiture permet :

  • D’économiser un apport financier dans le cadre d’un achat comptant ou à crédit ;
  • De profiter d’un plan d’entretien et de garantie pendant toute la durée de la location (si l’offre le prévoit) ;
  • De changer régulièrement de véhicule et donc d’avoir toujours une voiture récente et sécurisante.

En revanche, acheter sa voiture dès le départ :

  • Coûte moins cher que de lever une option d’achat en fin de location ;
  • Permet d’en disposer sans aucune restriction.

A qui s’adresse la LLD ?

A tout le monde ! Même aux ménages plus modestes car l’engagement financier est limité au nombre de loyers prévus par la location et non au prix total du véhicule.

Néanmoins assimilée à un achat à crédit, la location longue durée entraine une étude de solvabilité de la part du bailleur (l’établissement financier du constructeur), mais vous donne également un droit de rétractation durant les 14 jours qui suivent la signature du contrat.

15 commentaires

  • Dubois dit :

    Très clair, merci de vos conseils.

  • Legrin dit :

    Bonjour, si vous pouviez m’éclairer sur 2 points, j’en serai ravi : on dit que la loa peut engendrer des frais de remise en état élevés, comment savoir gérer ce point ? Enfin, l’assurance…. Comment ça fonctionne ? Imaginons le vtm dans le pire des cas volé ou gravement accidenté, quels sont les conséquences à prévoir sur la location ? Merci.

    • tvermand dit :

      Bonjour,

      Lors de la souscription d’un contrat de location longue durée, vous vous engagez à rendre la voiture en bon état, sans rayures, bosses, sellerie abîmée etc. Un état d’usage sera accepté évidemment, mais sans dégradations.
      Le cas échéant, le concessionnaire vous demandera de payer les frais de remise en état. Cela peut effectivement aller assez vite. Par exemple en cas de rayures sur la carrosserie, vous pouvez parfois compter 300€ de frais par panneau touché (portière, capot, aile etc.)
      Cependant, vous pouvez effectuer les réparations où bon vous semble avant de rendre la voiture. L’idéal étant de passer voir votre concessionnaire quelques mois avant la fin de la location pour qu’il vous dise ce qui est acceptable ou non.

      Concernant l’assurance, je vous recommande de prendre un contrat tous risques avec option « garantie valeur à neuf » pendant la durée de la location (3 ou 4 ans). Cela ne coûte que quelques Euros en plus par mois. Ainsi, si votre véhicule est volé ou détruit, l’assurance vous remboursera sur la base de la valeur du véhicule neuf.

  • Lila dit :

    Bonjour,

    Existe-t-il des offres assurance comprises?

    • tvermand dit :

      Bonjour,

      Les offres présentées sont sans assurance, mais la plupart des constructeurs peuvent vous proposer leur assurance en option.
      Mais il y a peu de chance que la prime demandée soit concurrentielle par rapport à un assureur de métier.

  • Legrin dit :

    Au final, j’ai du mal qd même à faire le bon choix. Faut-il un crédit plus longue durée et vendre la voiture avant et rembourser, faut il faire plus de la lld ou loa ???

  • Matt dit :

    Bonjour,

    Il arrive parfois que les constructeurs vendent des véhicules en pleine propriété avec des crédits gratuits sur 3 ou 4 ans. Est ce que ce ne serait pas ce qu’il y a de plus compétitif en termes de cout pur d’achat, tout en ayant quand même un bon étalement de la dépense ?

    Merci beaucoup

    • tvermand dit :

      Bonjour,
      Un crédit gratuit est toujours une bonne chose. Mais sur 3 ans (rarement 4), les mensualités seront très élevées, à moins d’avoir un apport conséquent.
      La LOA s’adresse avant tout aux clients qui changent régulièrement de voiture. Elle permet d’accéder à des modèles premium (BMW est actuellement champion de la location longue durée) pour des mensualités raisonnables et sans apport. L’entretien étant souvent inclus, c’est également une question de tranquillité.
      Cependant, cela ne vaut pas pour toutes les marques et tous les modèles.
      Si vous préférez acquérir votre véhicule, il est probable que la meilleure option soit celle d’une occasion récente avec une garantie de 24 mois ou plus. La décote est très sévère dans les 2 premières années après l’immatriculation et vous pouvez réaliser une bonne affaire tout en roulant rassuré par la garantie.
      Autrement, si vous trouvez un beau véhicule qui a environ 15 ans, bien entretenu et peu kilométré, vous êtes certain de l’acheter au plus bas de sa cote. Si c’est une marque recherchée, vous pourrez même le revendre au même prix après quelques années d’utilisation. Il faudra cependant prendre en compte le coût de l’entretien pendant cette période…

  • Mehdi dit :

    Bonjour

    La lld est elle considéré comme un credit ? Ou c’est juste un contrat de location. Dans le cadre d un achat immobilier ma banque me demande de justifier un prélèvement mensuel qui correspond à ma ldd qui se finit en juin prochain. Car si c est vraiment un credit la banque va le prendre en compte dans mon endettement hors si c est le cas cela fait un saut de chargé. Merci de votre réponse.

    • tvermand dit :

      Bonjour,

      Je suis désolé, je ne vois votre commentaire que maintenant.
      Vis-à-vis de la banque, votre LLD est considérée comme un crédit. Mais ils prennent en compte la durée restante de votre contrat de location, qui est assez courte.

  • laetitia andre dit :

    Peut-on prétendre à la LLD ou la LOA quand on est interdit bancaire

    • LOA Facile dit :

      Bonjour,
      Un contrat LLD ou LOA est assimilé à un crédit.
      En théorie, il n’est pas interdit de souscrire à un contrat longue durée pour sa voiture lorsqu’on est inscrit au FICP. Il sera néanmoins difficile de trouver un loueur (constructeur, mandataire ou autre) qui accepte de vous louer un véhicule sur une longue durée. Il fera les mêmes vérifications que pour un crédit classique et être fiché à la banque de France risque d’être rédhibitoire.
      Ou alors, il vous faut une caution sérieuse (famille, ami, organisme spécialisé) susceptible de prendre en charge les éventuels impayés.

  • Stéphane dit :

    Bonjour,

    merci pour le site très clair.

    J’ai une question, quand on achète une voiture on prend le prix catalogue et on négocie, souvent en jouant avec les mandataires et en revenant à la concession on peut aller chercher les -15% sur le prix catalogue. Donc au final on économise 15%.

    Par contre quand un constructeur fait une offre LOA par exemple 320€ par mois sans apport sur tel voiture pendant 36 mois, c’est fixe et donc on ne négocie rien…Y a t-il des leviers de négociation sur une offre LOA pour se rapprocher de la remise qu’on connait quand on achète le véhicule ?

    Je ne sais pas si je suis clair 🙂

    Merci

    • LOA Facile dit :

      Bonjour,

      Merci pour le compliment. Une nouvelle version du site, encore plus claire, sera mise en ligne dans les prochains jours.

      Concernant votre question, il s’agit de vous préciser que les offres LOA ou LLD sur lesquelles communiquent les constructeurs prennent déjà en compte une remise. C’est parfois (pas toujours) indiqué dans les mentions légales sur leur site internet. Par exemple, pour la Lexus CT 200h, la remise est clairement mentionnée.

      Mais potentiellement, tout peut se négocier.
      Avec les offres LOA LLD des mandataires, vous n’aurez cependant pas un bon argument, car elles sont systématiquement plus chères que les offres spéciales de leasing des constructeurs.
      La meilleure méthode consiste à faire jouer la concurrence parmi les constructeurs. Si une offre est très intéressante chez l’un pour un modèle de véhicule qui n’est pas votre premier choix, rien ne vous empêche d’aller voir son concurrent, qui propose le modèle qui vous plaît, avec la 1ère offre.
      Il est préférable de le faire avec une offre personnalisée (un devis) que vous aura établit le 1er concessionnaire. Vous montrez ansi clairement au second que vous êtes sur le point de passer à l’acte.
      Il y a d’autres facteurs qui peuvent jouer en votre faveur : stocks importants sur un modèle, échéance de résultats de fin d’année, évolution du malus etc. La marge de manoeuvre est réduite pour un nouveau modèle ou un modèle très demandé.

      J’ai pu personnellement profiter d’une offre 30% moins chère qu’une promo déjà notée 5 étoiles sur le site avec ce mode opératoire. Je l’ai fait un peu involontairement, mais un concours de circonstances et un devis pour un modèle concurrent m’ont permis de profiter d’un véhicule absolument hors de budget pour moi !

      Tenez-nous au courant de votre choix et bonne chance pour vos négociations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *